L’irrigation

Le vignoble est en irrigation goutte à goutte depuis 1999. Nous souhaitions au début nous adapter à un climat méditerranéen très particulier.

La moyenne de pluviométrie sur le domaine est de 550 mm environ, mais les écarts sont très importants. En 1996 nous avons enregistré 2400 mm de précipitation contre seulement 70 mm en 1998. Les vins de 1998 étaient très confiturés mais pas forcément bien équilibrés tandis que 1996 est très bien ressorti, avec une bonne acidité et ont très bien vieilli.
L’objectif du goutte à goutte est de réguler les productions en quantité mais surtout en qualité, d’avoir des vins plutôt sur la fraîcheur.
Au départ, l’irrigation était surtout utilisée en fin d’hiver - début de printemps pour compenser les déficits hivernaux et partir avec des bonnes réserves dans les sols. Aujourd’hui cette stratégie a évoluée vers davantage d’apports estivaux. De la mi-juin à la mi-août nous apportons environ 100 mm en blanc et 80 mm en rouge. Notons que les apports sont de 20 mm chaque fois et ce tous les 15 jours.
Grace aux divers outils dont nous disposons, station météo, sonde d’hygrométrie dans le sol et mesure de la différence de température entre la feuille et l’air, nous recherchons à ce que la vigne ne manque pas d’eau jusqu’à la floraison. Nous portons une attention toute particulière également à ce que le stress hydrique n’augmente que modérément jusqu’à la récolte.
Enfin, il est important de bien distinguer l’apport en eau des apports minéraux. Finalement, on s’aperçoit qu’en été, nous pouvons apporter autant d’eau que l’on souhaite à la vigne ! Cela lui permet de bien transpirer et se refroidir, par contre, il faut impérativement veiller à ce que cette eau ne soit pas trop riche en nutriment.

 
Conception et réalisation Vitisphere.com
CONTACT I MENTIONS LEGALES I PLAN